Nos plans d'épargne


Pour pouvoir profiter d’une pension confortable à l’âge de la retraite, il est nécessaire de se constituer un capital complémentaire à la pension légale.

Pour un particulier, il existe différentes manières de constituer ce capital sous forme d'assurance :un plan d'assurance groupe (mis en place par l'employeur), un contrat d'assurance épargne-pension, un contrat d'assurance épargne à long terme et un contrat d'assurance non-fiscal.

Epargne-pension
Le contrat d’assurance Epargne Pension est « accessible » à toute personne disposant de revenus professionnels imposables en Belgique.
Depuis 2018, deux plafonds sont proposés :

I. Premier plafond fiscal :
Une prime pension de 990 € par an (fractionnable) : vous récupérez 30% + add. Communaux de ce montant sur votre feuille d’impôts (soit +/- 297 €).

Ces 990 € sont un plafond, ce qui veut dire que vous pouvez choisir de payer moins. Ce plafond est revu chaque année (indexation de la prime par le législateur).
Attention en revanche, si vous souhaitez payer plus pour vous constituer un plus grand capital : dès que vous dépassez 990 €, vous ne récupérez plus que 25% du montant (avec un plafond à 1270 €). Il faut donc verser au minimum 1188 € pour ne pas être perdant (en 2021).

Vous pouvez investir la prime de la manière suivante :

  • branche 21 : le capital et le taux sont garantis. De plus la compagnie octroie éventuellement une participation bénéficiaire par année en fonction de son résultat annuelle.
  • branche 23 : ni le capital ni le taux ne sont garantis, mais offre plus de rendement que la branche 21 (investissement dans un fonds profilé sur du long terme = risque maitrisé)
  • Une combinaison des 2 (branche 44)

  • II. Deuxième plafond fiscal
    Une prime pension de 1270 € par an (fractionnable) : vous récupérez 25% + add. Communaux de ce montant sur votre feuille d’impôts (soit +/- 317,5 €).

    Ces 1270 € sont un plafond, ce qui veut dire que vous pouvez choisir de payer moins. Ce plafond est revu chaque année (indexation par le législateur)

    Vous pouvez investir la prime de la manière suivante :

  • branche 21 : le capital et le taux sont garantis. De plus la compagnie octroie éventuellement une participation bénéficiaire par année en fonction de son résultat annuelle.
  • branche 23 : ni le capital ni le taux ne sont garantis, mais offre plus de rendement que la branche 21 (investissement dans un fonds profilé sur du long terme = risque maitrisé)
  • Une combinaison des 2 (branche 44)

  • III. Informations sur l’épargne pension :
  • La durée minimum est de 10 ans, les primes ne sont plus déductibles fiscalement après 65 ans.
  • La prime maximale est de 990 € ou 1270 € par an
  • L’avantage fiscal est de 30 % + add. Communaux si on verse un maximum de 990 €
  • L’avantage fiscal est de 25 % + add. Communaux dès que l’on verse plus de 1270 €
  • Les prestations sont taxées à 8 % aux 60 ans de l'assuré ou aux 10 ans du contrat. Il s’agit d’une taxe libératoire, donc tout ce qui est versé après est libre de taxation.

  • Epargne à long terme

    L'épargne à long terme est le deuxième type de contrat d'assurance épargne fiscale que le particulier peut souscrire pour optimiser sa pension.

    La prime est définie sur base du calcul suivant : 6% du revenu professionnel net imposable + 176,40 € avec un maximum de 2350 €.

    Cette prime peut être investie de la manière suivante :

  • branche 21 : le capital et le taux sont garantis. De plus la compagnie octroie éventuellement une participation bénéficiaire par année en fonction de son résultat annuelle.
  • branche 23 : ni le capital ni le taux ne sont garantis, mais offre plus de rendement que la branche 21 (investissement dans un fonds profilé sur du long terme = risque maitrisé)
  • Une combinaison des 2 (branche 44)

  • Informations sur l’épargne long terme

  • La durée minimum est de 10 ans, les primes restent déductibles fiscalement après 65 ans.
  • L’avantage fiscal est de 30 % + add. Communaux.
  • Il y a une taxe de 2 % imposée par le législateur sur la prime
  • Les prestations sont taxées à 10 % aux 60 ans de l'assuré ou aux 10 ans du contrat. Il s’agit d’une taxe libératoire, donc tout ce qui est versé après est libre de taxation.
  • Epargne non-fiscale
    En complément aux solutions fiscales, vous pouvez également souscrire un contrat d'assurance vie non-fiscal.

    Le preneur d’assurance est libre :

    • D’épargner sur base récurrente ou d’investir une prime unique.
    • D’épargner ou d’investir n’importe quel montant (nous le déterminons en fonction de votre situation).
    • De choisir la sécurité d’un taux garanti additionné de participations bénéficiaires éventuelles en épargne de la BRANCHE 21.
    • De choisir un ou plusieurs fonds dans la gamme de placements de la BRANCHE 23.
    • Ou une combinaison de ces deux branches.
    • De déterminer le terme lui-même.